Trading

Nous offrons l’accès à un large éventail de marchés qui peuvent être négociés sur n’importe lequel de nos comptes. En savoir plus.

Plateformes

BlackBull Markets vous fournit le MetaTrader 4. de renommée mondiale. Téléchargez-le sur la plateforme que vous préférez. En savoir plus.
Serveurs Privés Virtuels
VPS TradingNYC ServersBeeksFX
Additional Information
FIX API Trading

Les Partenariats

Découvrez comment vous pouvez devenir partenaire ou affilié à BlackBull Markets.

Notre Compagnie

Basé à Auckland, en Nouvelle-Zélande, nous apportons une expérience de négociation institutionnelle au marché de détail.
Publicité
PrixParrainages

Comment la politique de tolérance zéro de la Chine en matière de COVID-19 pèse sur son économie

china nt

La souche omicron du COVID-19, plus contagieuse, met à l'épreuve la politique de tolérance zéro de la Chine à l'égard du COVID-19. Alors que de nombreux signes soulignent l'impact négatif de cette stratégie sur la reprise économique du pays, Pékin continue de s'y tenir, rejetant les suggestions selon lesquelles la Chine devrait apprendre à vivre avec le virus comme le font les autres nations.

Fermetures à Shenzhen et à Shanghai

La résurgence des cas de COVID-19 à Shenzhen, surnommée la Silicon Valley chinoise, a incité les autorités à imposer en mars un confinement d'une semaine à ses 17,5 millions d'habitants. Ces mesures ont entraîné la fermeture de certaines usines, notamment celles du fournisseur d'Apple (NASDAQ:AAPL), Foxconn (TW:2317), et des constructeurs automobiles Toyota Motor (NYSE:TM) et Volkswagen (FRA:VOW).

Shenzhen abrite également des géants de la technologie, dont Tencent (HKG:0700) et Huawei Technologies.

Si les analystes de JP Morgan ne s'attendent pas à ce que le verrouillage de Shenzhen ait un impact important sur la production d'iPhone, certains économistes ont émis un avertissement sinistre sur le verrouillage de Shanghai. La semaine dernière, les autorités du centre financier de la Chine ont prolongé le confinement de 26 millions de personnes alors que la ville lançait sa plus grande intervention de santé publique dans l'ère de la pandémie de COVID-19.

Iris Pang, économiste en chef de la banque ING pour la Grande Chine, a averti que le coût du confinement à Shanghai et dans d'autres régions de Chine aura un coût "énorme" pour la croissance du pays. Shanghai devrait subir une perte de PIB de 6 % si la fermeture persiste en avril, ce qui entraînerait une perte de PIB de 2 % pour l'ensemble de la Chine.

La fermeture de Shanghai a également affecté la production de certaines marques connues, notamment Tesla (NASDAQ:TSLA), le géant allemand des pièces automobiles Bosch et Pegatron (TW:4938), un autre assembleur d'iPhone.

Yuan offshore et actions H chinoises

Après avoir suivi une tendance à la baisse pendant les sept mois précédents, la nouvelle des blocages extrêmes a incité l'USDCNH à sortir de son canal. L'USDCNH, à ce stade, n'a pas de voie claire pour revenir à son territoire précédent.

USDCNH D1

À l'inverse, l'indice China H-shares a connu un retournement de situation le 16 mars. L'indice China H-shares suit les sociétés chinoises constituées en société qui sont négociées sur des bourses extérieures au pays. Le coup de pouce pourrait provenir du fait que les investisseurs ont réalisé que la Chine ne risquait pas d'être sanctionnée par les États-Unis après avoir omis de condamner plus fermement l'invasion russe en Ukraine.

China H-shares index

Ralentissement du PIB

On s'attend à ce que les derniers développements en Chine fassent payer un lourd tribut à l'économie, déjà mise à mal par le ralentissement du secteur immobilier et d'autres risques de ralentissement. Everbright Securities a récemment averti que la décision de Pékin de s'accrocher à sa stratégie zéro-COVID pourrait faire perdre 10 points de pourcentage au PIB chinois sur une base trimestrielle au premier trimestre.

Natixis, quant à elle, s'attend à ce que les fermetures et les restrictions de transport amputent le PIB chinois de 1,8 point de pourcentage au premier trimestre. Julian Evans-Pritchard, économiste principal pour la Chine chez Capital Economics, a averti fin mars que "l'économie est au milieu de son ralentissement le plus brutal depuis début 2020."

La Chine doit publier ses données trimestrielles sur le PIB le lundi 18 avril.

Négociez les indices chinois et le yuan renminbi avec BlackBull Markets.